Filtre interférentiel UHC pour EOS

La météo en Belgique n'est pas la meilleure que l'on puisse rêver pour l'astronomie. Il m'a donc fallu de longs mois pour pouvoir tester dans des conditions correctes le filtre UHC pour Canon EOS de la firme Astronomik.

J'habite à une trentaine de kilomètres au sud de Bruxelles, et même si mon patelin se trouve à la lisière des gros problèmes de pollution lumineuse engendrés par la capitale, je bénéficie néanmoins d'un superbe éclairage au sodium des voies rapides situées plus au sud...

Après avoir tenté quelques clichés de pose "moyenne" du ciel profond, je me suis décidé à m'équiper de ce filtre pour voir si les résultats constatés en visuels étaient du même ordre en photographie.

Mieux qu'un long discours, quelques clichés avec et sans filtre sont éclairants...

Je dois préciser que les photos marquées d'un * ont été faites le même soir, l'une après l'autre afin d'éviter que les conditions météo ne varient trop.
Les photos non marquées ont été faites à d'autres moments pour illustrer les tests avec des vues non saturées.
Le ciel était dégagé à l'exception du damier causé par les traînées du trafic aérien et leur lent étalage qui, peu à peu, voile le ciel.
Le Canon D350 n'est pas défiltré et était réglé sur 400 ISO. Les pauses ont été faites au foyer de mon Newton Skywatcher 200/1000 avec autoguidage.

    M42 avec 30 secondes de pose à 800 ISO sans filtre

    M42 avec 45 secondes de pose à 400 ISO sans filtre

    * M42 avec 5 minutes de pose à 400 ISO avec UHC EOS

    * M42 avec 5 minutes de pose à 400 ISO sans filtre

    * M42 avec 10 minutes de pose à 400 ISO avec UHC EOS

    * M42 avec 10 minutes de pose à 400 ISO sans filtre

    M42 avec 20 minutes de pose à 400 ISO avec UHC EOS

    * M42 avec 30 minutes de pose à 400 ISO avec UHC EOS

    Une compilation pour comparer d'un coups d'oeil